Quelle finition pour nos meubles en bois brut ou rénovés ?

table bois brut, finition meuble huilée, déco naturelle, déco écologique, slow déco, salle à manger, baies vitrées sur jardin

C’est décidé ! Vous allez rénover le meuble que vous avez récupéré afin qu’il s’intègre au mieux dans votre intérieur. Encore en bon état relatif, il n’aura pas besoin de passer par la case réparation, ouf ! Le problème, c’est que ce meuble a bien vécu : il lui faut un petit lifting. Et par la même occasion, on en profitera pour le protéger contre les coups, l’humidité, les rayures et les taches, et ainsi lui donner un aspect différent. Selon l’usage et l’effet que vous souhaitez donner à un meuble rénové, neuf ou fait main, la finition ne sera pas la même.

Bien évidemment, une bonne préparation du bois est indispensable pour recevoir une finition. La surface du meuble doit être lisse et propre, sans impuretés, ni poussières et sec. Un ponçage à l’aide d’un papier abrasif ou d’une ponceuse électrique est même recommandé pour une efficacité maximale de cette préparation.

Alors, quelles finitions choisir pour nos meubles rénovés, neufs ou fait main ?

Le bois brut au naturel : une finition simple, réservée à des cas particuliers

La première des finitions peut être de laisser le bois au naturel. Bien évidemment, cela dépendra de l’usage que nous ferons de ce meuble. En effet, un bois brut laissé au naturel est plus vulnérable aux chocs et aux salissures. Si nous optons pour ce type de finition, le meuble doit être très peu sollicité. C’est le cas pour une bibliothèque, un cadre, un objet décoratif, une étagère qui ne sert qu’à poser des objets de décoration ou quelques livres… Ce type de finition est idéal pour une décoration naturelle, écologique et minimaliste.

Dans tous les cas, le bois au naturel n’est pas adapté pour les tables, les meubles sur lesquels on est susceptible de poser du liquide. En effet, le bois au naturel marque très rapidement. A moins d’y apposer une plaque de verre en guise de protection sur la partie qui sera sollicitée.

Si nous choisissons cette option, le chêne et toutes les essences au veinage serré s’adaptent mieux à ce genre de finition.

Avant d’appliquer une finition, il est conseillé de préparer le bois à la recevoir. Pour cela, il existe le fond dur.

Avant la finition : le fond dur

Aussi appelés apprêts, primaires ou sous-couches, les fonds durs permettent de préparer le bois avant d’appliquer la finition de notre choix. Un fond dur se compose d’une résine, que nous choisirons de préférence végétale plutôt que synthétique.

Les cires d’origine naturelle

Il existe plusieurs sortes de cires naturelles : les cires d’origine végétale ou animale. Les cires se présentent sous forme liquide ou sous forme de pâte. Souvent associées entre elles, elles peuvent aussi être mélangées à différentes huiles, ce qui renforce leurs effets. Les cires donnent un aspect chaleureux aux meubles. 

La cire d’abeille

Par exemple, la cire d’abeille est sécrétée par les abeilles afin de construire les rayons de leur niches pour stocker le miel, leurs couvains et le pollen. Pour une décoration écologique, mieux vaut éviter les cires d’abeilles mélangées à la paraffine et celles diluées à l’essence de térébenthine. Bien que d’origine naturelle, l’huile essentielle de térébenthine peut se révéler potentiellement irritante et nocive pour la peau et les voies respiratoires (voir l’article sur la qualité de l’air intérieur).

La cire de carnauba

Un autre exemple de cire d’origine végétale est la cire de carnauba. C’est une cire extraite des feuilles d’une variété de palmier du Brésil.

Comment appliquer puis entretenir une finition à la cire naturelle ?

Les différentes couches de cire sont à appliquer avec un chiffon en tissu. Après cela, le meuble est lustré de préférence avec un chiffon en laine pour le faire briller. La cire n’offre pas une bonne protection contres les taches et les chocs. Elle est réservée aux meubles peu sollicités.

Le meuble ciré nécessite un entretien régulier : il faut compter un à deux cirages par an en moyenne. Si au fil de son utilisation le meuble devient collant, il est temps de le désencrasser. On le brossera alors avec du savon noir dilué dans de l’eau chaude.

Vous changez d’avis et vous souhaitez plutôt peindre votre meuble ? La cire est un produit gras. Dans ce cas, il faudra le lessiver afin de retirer la couche de cire avant de pouvoir appliquer la peinture. Sans cette étape, la peinture aura du mal à adhérer.

caisses en bois brut, étagère en bois, upcycling deco, finition cirée, caisse à vin, deco naturelle, deco écologique, slow déco, plantes d'intérieur

Les huiles végétales

Cette finition respecte l’aspect naturel du bois. L’huile nourrit le bois et lui assure une protection en profondeur en pénétrant dans le bois, ce qui lui confère une plus grande résistance. Là aussi, il existe plusieurs sortes d’huiles d’origine naturelle.

L’huile de lin

Le lin cultivé est une plante herbacée d’Europe. Les régions du Nord de la France représentent l’essentiel des surfaces cultivées et font de la France l’un des principaux producteurs et exportateurs mondiaux. On extrait l’huile des graines de lin. Compatible avec le contact alimentaire, l’huile de lin est idéale pour la finition des plans de travail en bois.

Deux sortes de préparation d’huiles de lin existent : l’huile de lin première pression et l’huile de lin cuite. La première est de couleur claire et fluide. Pour la seconde, la cuisson de l’huile de lin augmente sa viscosité et son pouvoir siccatif (c’est-à-dire qui accélère le séchage et le durcissement).

L’huile de bois de Chine ou huile de tung ou huile d’abrasin

L’huile de bois de Chine, appelée aussi huile d’abrasin ou huile de tung, est obtenue à partir de la noix de tung, cultivée principalement en Asie. De couleur légèrement dorée, elle a comme avantage de ne pas foncer avec le temps, contrairement à l’huile de lin. Elle convient à toutes les essences de bois. On peut colorer l’huile d’abrasin en utilisant des terres colorantes naturelles ou des oxydes de fer. Non nocive, elle peut rester en contact avec les aliments. Cela permet de l’utiliser, comme l’huile de lin, sur des plans de travail, notamment en cuisine.

Comment appliquer l’huile sur le meuble et l’entretenir ensuite ?

Avant de passer les couches d’huile, nous pouvons également teindre le bois grâce à des pigments naturels.

En général, on applique l’huile au pinceau. Après pénétration dans le bois, on essuie le surplus avec un chiffon. On ponce ensuite. On procède ainsi pour les 2 à 3 couches nécessaires. Avant d’appliquer une nouvelle couche, le temps de séchage varie, selon le type d’huile, de quelques heures à 24 heures.

L’entretien au quotidien est facile. Il suffit d’essuyer avec un chiffon sec. Si le bois s’éclaircit ou absorbe l’eau, il sera nécessaire de huiler à nouveau le meuble. Dans ce cas, cela nécessite un ponçage léger avant une nouvelle application d’huile.

Si vous souhaitez changer de finition pour votre meuble une fois huilé, vous pouvez poncer votre meuble pour retrouver son état brut. Néanmoins, il faut savoir qu’il sera difficile de retrouver la couche de bois naturel car le bois est huilé en profondeur.

Une petite précaution d’emploi pour les huiles

Après avoir terminé de huiler notre meuble, il faudra bien mouiller les tissus que nous avons utilisés avant de les jeter, pour éviter tout risque d’auto-combustion. En effet, mis directement à la poubelle, les tissus imbibés d’huile pourraient s’auto-enflammer.

tables basses bois brut, finition huilée meuble bois, deco naturelle, deco ecologique, slow deco

 

Les vernis : un film protecteur gardant l’aspect naturel du bois

Mat ou brillant, le vernis confère au bois forme une protection très efficace contre les taches. En effet, il forme un film transparent sur le bois pour le protéger. Les vernis à l’eau sont les plus écologiques et sèchent rapidement.

En général, il faut passer 2 à 3 couches légères de vernis au pinceau sur le bois préalablement préparé. L’application du vernis est délicate car il peut y avoir des surépaisseurs. Il faut donc égrener entre les couches.

Le vernis est plutôt résistant aux chocs mais il a ses limites. Avec le temps, le vernis peut s’écailler ou se rayer. Dans ces cas, il est préférable de poncer de nouveau le meuble et de le revernir.

coffre bois brut table basse en bois, upcycling, finition meuble vernis, deco naturelle, deco ecologique, deco minimaliste, slow deco

L’effet cérusé afin de faire ressortir le veinage du bois

Le cérusage est une technique décorative pour peindre les meubles d’intérieur. Autrefois, le cérusage employait la céruse, qui est un pigment blanc synthétique à base de plomb. Depuis son interdiction il y a près d’un siècle, l’effet cérusé est obtenu avec des peintures ou cires à céruser non toxiques.

L’effet cérusé permet de donner une teinte de fond au bois et met en valeur son veinage. C’est une opération qui consiste à creuser les veines du bois et à les garnir d’une cire à céruser.  Cette finition demande un peu plus de temps car on applique plusieurs couches de peinture et de cire successives. Plus le bois est foncé, plus l’effet cérusé sera réussi. 

Châtaigner, chêne, frêne ou hêtre sont les essences dont les veines sont naturellement apparentes. Pour les autres, il faudra les ouvrir avec une brosse métallique en laiton.

Rénover son meuble pour lui conférer un aspect encore plus moderne, cela lui rajoute du caractère.

Les lasures pour une décoration tout en légèreté

Apprécié pour les meubles d’intérieur, la lasure protège et décore le bois sans masquer les veines du bois. Cette finition s’applique pour des surfaces peu sollicitées. Elle permet au bois de respirer mais n’est pas efficace contre les rayures. Contrairement à la peinture ou au vernis, les lasures ne créent pas un film protecteur sur le bois.

Des peintures pour colorer notre intérieur

Comme pour les autres finitions, tout dépend de l’usage du meuble. Peinture à l’eau, mate, satinée ou brillante, nous avons le choix ! Il faut juste se rappeler que la peinture mâte se salit plus vite.

Avant et entre les couches de peinture, une bonne préparation s’impose. Si du vernis ou de la peinture sont déjà sur le meuble, un décapage mécanique en ponçant vaut mieux qu’un décapant chimique ou un décapage thermique avec un pistolet à air chaud. 

Après la peinture, il est possible de terminer la rénovation par une cire ou un vernis incolore afin de mieux protéger le meuble.

commode en bois peint, meuble finition peinture, upcycling deco, deco naturelle, deco minimaliste, slow déco

Selon l’aspect et le degré de protection, il existe donc plusieurs finitions possibles pour nos meubles rénovés, neufs ou fait main. Bien évidemment, elles peuvent se combiner entre elles. Il est préférable d’effectuer ces travaux de finition dans un lieu aéré ou à l’extérieur en respectant les températures d’application. Dans tous les cas, il convient de lire attentivement les étiquettes des produits que vous appliquez.

Et vous, quelle finition préférez-vous ?

N’hésitez pas à partager vos expériences dans les commentaires…

Photo : Unsplash / Pexels

Laisser un commentaire