Désencombrer sa maison pour se retrouver

désencombrer sa maison-salon-minimaliste-slow-deco

Nous avons, chacun de nous, un rapport unique aux objets. Rares sont ceux qui n’aiment pas les accumuler car les posséder nous rassure. Cependant, désencombrer sa maison peut parfois devenir vital pour se sentir bien chez soi.

J’ai grandi dans une maison dans laquelle ma mère était une adepte du désencombrement. Aucun objet superflu, juste l’essentiel. Et parmi les objets que nous possédions, ma mère mettait un point d’honneur à ce que rien ne traîne dans la maison. Chaque chose avait sa place. D’ailleurs, elle faisait le ménage par le vide : rien n’avait grâce à ses yeux ! Je dois vous avouer que cela était plutôt pesant pour les enfants que nous étions lorsque nous cherchions nos affaires et qu’elle nous disait qu’elles étaient à la poubelle.

Puis, quelques années plus tard, je rencontrai mon mari et là ce fut une toute autre histoire. C’était “Monsieur je garde tout”, “je ne jette rien”, “au cas où”, “ça peut servir”…. Quand nous nous sommes rencontrés, il gardait tout ce qui lui avait appartenu de près ou de loin et ce depuis sa plus tendre enfance. Inutile de vous dire la place que prenaient toutes ces affaires. Heureusement qu’à ce moment-là, chacun vivait chez soi.

Je pense qu’entre ces deux extrêmes il y a un juste milieu. 

Pourquoi désencombrer sa maison

Tchouang-Tseu, un penseur chinois du IVᵉ siècle, disait : “Avec trop on se perd, avec moins on se trouve”. Cette phrase résume assez bien pourquoi nous devons désencombrer sa maison.

désencombrer-sa-maison-minimaliste-home

Pour garder l’essentiel

Tout d’abord, éviter de se retrouver envahi par les objets dont nous pourrions largement nous passer. Gagner de la place pour ranger ce dont on n’a vraiment besoin ou qui nous procure de la joie, du plaisir. Un objet auquel on tient vraiment et choisi avec soin en vaut dix dont on ne sait que faire et qui traînent sur une étagère depuis des années sans que l’on sache vraiment pourquoi.

Pour gagner en efficacité et en temps

Finie la recherche d’un objet pendant des heures étant donné que nous avons gardé l’essentiel. Il n’est donc pas noyé au milieu des nombreux objets inutiles. Ce temps gagné ou plutôt non perdu nous permet d’être moins stressé. Le gain de temps passe également par l’entretien de la maison.  Moins d’objets décoratifs, c’est autant d’”attrape-poussières” en moins, le ménage devient ainsi plus rapide.

Désencombrer sa maison pour avoir l’esprit plus libre et plus clair

Avez-vous déjà remarqué comme vous vous sentez bien une fois que tout est rangé à sa place et que rien ne traîne au sol, sur le canapé, sur la table…?  Un sentiment de grande légèreté comme si, en faisant le vide dans la maison, on faisait le vide dans notre esprit. Comme si, en rangeant la maison, ce sont nos pensées que nous rangeons en même temps. C’est ce qui est rappeler par cet adage “un environnement encombré va souvent de pair avec un esprit encombré”.

Dernier point, une maison désencombrée est visuellement plus jolie, plus épurée. Et dans l’esprit slow déco (voir Qu’est-ce que la slow décoration ou slow déco ?), c’est important pour se sentir bien chez soi.

Quand désencombrer sa maison 

Il devient urgent de procéder au désencombrement de la maison dès que nous : 

  • manquons de place
  • ne voyons plus clairs dans nos placards
  • passons notre temps et notre énergie à chercher nos affaires.

désencombrer-sa-maison-cartons-trier-minimaliste

En une seule fois

Vous pouvez décider de consacrer quelques jours au désencombrement de la maison. C’est un travail titanesque mais vous ne le faites a priori qu’une fois pour toute.

Bien évidemment, on peut désencombrer sa maison tout au long de l’année. Toutefois, certaines périodes sont plus propices au rangement que d’autres. Ne serait-ce que parce que nous avons plus de temps pour le faire à ces moments-là.

Les rendez-vous annuels

Avant la rentrée

Pourquoi ne pas profiter des congés d’été pour désencombrer sa maison. Une nouvelle année va commencer, c’est le moment de faire de la place dans nos placards et celui des enfants. De plus, après l’été les vêtements de ces derniers sont rarement utilisables l’année suivante.

Durant le ménage de printemps

Au printemps, avec l’arrivée des beaux jours et le changement de saison, c’est le moment idéal pour désencombrer sa maison. C’est aussi l’occasion de donner un grand bol d’air frais à votre maison.

Après les fêtes de fin d’années

La fin de l’année est également propice au désencombrement. On fait de la place dans les coffres à jouets des enfants afin d’accueillir les nouveaux jouets. On n’hésite pas à se séparer des objets qui ne sont pas adaptés à nos besoins et qui peuvent servir à d’autres.

Comment désencombrer sa maison 

Procéder pièce par pièce

Désencombrer sa maison demande de la motivation, de l’énergie et du temps.

La motivation, a priori nous l’avons déjà si nous avons décidé d’entreprendre ce travail. L’énergie et le temps peuvent varier en fonction de l’ampleur de la tâche. C’est pourquoi, afin de garder sa motivation et son énergie jusqu’au bout, il est plutôt conseillé de procéder au désencombrement d’une pièce après l’autre. De plus, l’effet étant visible rapidement, cela nous donnera du courage pour continuer.

Ce qui est commun à toutes les pièces

Lorsque nous entreprenons le désencombrement de la maison, nous sommes confrontés à des interrogations sur le devenir de certains objets, valables quelque soit la pièce.

Les objets que l’on ne garde pas
  • Les objets en mauvais état, cassés. A chaque changement de saison, faire un point sur ses vêtements et chaussures afin de ne garder que ceux en bon état.
  • Certains objets devenus sans aucune utilité. Ils ne nous procurent aucun plaisir à les regarder, ni à les avoir ou ne correspondent plus à notre état d’esprit.
  • Les objets utilisables mais dont nous n’avons plus l’utilité. Les vêtements et les chaussures des enfants devenus trop petits, les jouets qui ne les amusent plus…
  • D’autres objets que l’on n’aurait jamais dû acheter, ceux qui ne nous plaisent pas vraiment, ou qui ont été achetés sur un coup de tête. La machine à barbe à papa ou la plancha électrique que l’on n’a utilisées qu’une fois… voire jamais.
Les objets pour lesquels on hésite

Quelques questions à se poser en cas de doute :

  • L’ai-je l’utiliser durant l’année ?
  • Est ce qu’il me manquerait si je m’en séparais ?
  • Selon Marie Kondo, auteure japonaise spécialisée dans le rangement, l’une des grandes questions à se poser est : cet objet me met-il en joie ?

Le cas complexe des souvenirs

Cela dépendra de l’attachement que nous avons vis-à-vis de ces objets. Concernant les plus petits objets, il est toujours possible d’en conserver certains dans une petite boite à souvenirs. Dans cette boîte seront déposées les choses que l’on ne peut pas exposer, les souvenirs de famille ou de voyages. Pour les plus gros objets, tels que les meubles de famille, on pourra aussi prendre une photo souvenir pour en garder une trace si l’on veut s’en séparer.

Ce qui peut varier d’une pièce à l’autre 

La chambre des parents

La chambre est une pièce qui doit être apaisante, propice au repos pour favoriser le sommeil. C’est pourquoi elle mérite d’être désencombrée en premier. Il faut donc faire place nette.

chambre-minimaliste-slow-deco-épurer-désencombrer-sa-maison

Les chambres d’enfants

Comme leurs parents, les enfants doivent bénéficier d’un environnement clair et ordonné pour dormir. Lorsqu’ils sont en âge de participer, on pourra aussi les inviter à participer au désencombrement de leur chambre. Et trier avec eux ce qu’ils veulent garder ou donner.

C’est aussi l’occasion de les sensibiliser au don en leur expliquant qu’ils font une bonne action. En effet, un objet peut avoir plusieurs vies, et servir aux autres. A chaque changement de saison, les vêtements des enfants qui grandissent seront stockés si possible hors de la chambre.

La cuisine

Pour se sentir bien dans sa cuisine, le plan de travail et la table à manger devront être le plus désencombrés possible. Afin d’éviter l’encombrement et les recherches inutiles, on déterminera une place dans les placards pour chaque ustensile de cuisine.

cuisine-bois-minimaliste-desencombrement-slow-deco

Le salon et la salle à manger

Pour limiter les expositions de bibelots en tout genre, il faut choisir un ou deux objets décoratifs majeurs pour la déco. Mieux vaut un objet choisi avec soin que plusieurs objets choisis à la va-vite et dont on ne trouve pas grand intérêt.

La salle de bain

Comme pour la cuisine, chaque objet aura sa place dans les placards. On évitera ainsi d’encombrer les rebords d’évier ou les étagères inutilement. Pour des raisons de sécurité, il ne faudra pas oublier de porter à la pharmacie les médicaments périmés. Et de ranger régulièrement l’armoire à pharmacie pour mieux les retrouver le moment venu.

Le garage et la cave

Il est tentant de considérer ces pièces comme des fourre-tout où le désencombrement n’est pas nécessaire. Mais là aussi il faudra faire des efforts au risque que ces lieux deviennent progressivement impraticables.

Que faire de ce dont on n’a pas besoin ?

En moyenne, 58 kg d’appareils électriques et électroniques inutilisés sont conservés par chaque habitant en France (source : Eco-systèmes). Une fois le tri effectué, il existe donc plusieurs solutions pour se débarrasser des objets inutilisés.

Vendre

Il est possible de mettre en vente des objets par différents moyens. Sur des sites en ligne de petites annonces, dans les brocantes, les sites de ventes d’objets d’occasion (par exemple : recyclivre.com pour les livres, momox.fr également pour les CD, jeux vidéos, brocantlab.com pour les meubles et la décoration).

Donner

Les objets inutilisés peuvent également servir à quelqu’un d’autre. On pourra les donner à sa famille, ses amis, aux associations (Emmaüs, Réseau des ressourceries, Donnons, recyclive (récupération gratuite).

Upcycling ou surcyclage

Avec un peu de temps et d’imagination, on peut donner une seconde vie à un objet inutilisé. Par exemple, un vieil arrosoir troué pourra être transformé en un pot de fleur original.

Recycler ou jeter

Parfois, on ne peut ni donner, ni revendre l’objet. On n’a pas d’autre solution que de le jeter mais attention, pas n’importe où. 

La déchetterie pour les objets encombrants, ou les poubelles pour ceux cassés, abîmés en respectant le tri sélectif (voir les sites Eco-Emballages ou Eco-systèmes)

recyclage-désencombrement-consommation-générosité

Après tant d’heures à ranger et trier, pour ne pas avoir à recommencer de sitôt, on entretiendra régulièrement sa maison.

Désencombrer sa maison régulièrement

One in, One out

Certains recommandent le “One in, One out”, c’est-à-dire que pour un objet qui entre un autre doit sortir de chez soi. Le principe est de ne pas augmenter le nombre total d’objets présents dans la maison. Si vous pouvez vous tenir à cette habitude, tant mieux. Pour ma part, je trouve cela stressant de se dire que dès que si j’achète un objet un autre doit partir. Et je ne pense pas que ma fille, par exemple, soit en mesure de comprendre que pour chaque jouet reçu, elle doit se séparer d’un autre.

Faciliter le rangement au quotidien

La place pour chaque objet ayant été choisie dans la maison, on remettra l’objet à sa place une fois que l’on s’en est servi. Pour cela, on pourra disposer dans les pièces des boites de rangements.

Par exemple, on peut faciliter le rangement par les enfants eux-mêmes en mettant les livres et les jouets à leur portée grâce à des casiers accessibles. Cela les incite à ranger leurs affaires après qu’ils s’en soient servis.

Pour éviter de retomber dans le piège de l’accumulation, il existe des questions que l’on devrait se poser avant tout achat.

entrée-désencombrer-sa-maison-épurer

Les questions à se poser avant l’achat d’un nouvel objet

  • A-t-on vraiment besoin de cet objet ?
  • Nous servira-t-il vraiment ?
  • Peut-on faire sans ?
  • A-t-on d’autre alternative ?
  • Peut-on le louer ? 
  • Peut-on l’emprunter ? C’est le cas des livres, il suffit d’un abonnement à la bibliothèque de sa ville.
  • Quelles sera la fréquence d’utilisation ?

Pour conclure, il est important de ranger et de désencombrer sa maison. Une maison bien rangée nous aide à nous sentir bien chez nous et à avoir les idées plus claires.

Selon Marie Kondo, “vivre dans une maison ordonnée influe de manière positive sur tous les autres aspects de votre vie”.

Et vous ? Quel est votre rapport aux objets ? Etes-vous plutôt du style à tout garder ou à vous débarrasser de tout ?

 

Pour en savoir plus, voici quelques livres qui traitent du sujet :

La magie du rangement, par Marie Kondo 

L’art de l’essentiel, par Dominique Loreau

Faites de la place, par Regina Wong 

 

Photo : image de mise en avant Unsplash / 1 à 6 Pixabay et Pexels

3 Replies to “Désencombrer sa maison pour se retrouver”

  1. La slow-déco, très peu pour moi ! J’aime trop mes figurines et autres babioles sur mes étagères.
    Par contre, quand je trie mes meubles ou mon armoire, c’est très souvent rangement par le vide.
    Tout va dans des cartons et quand j’en ai assez, je vais en brocante. Tout ce qui reste est donné !

  2. Merci Gaëlle, C’est vrai que cette période est propice au désencombrement.
    Bonne journée à vous aussi.
    Edenn

  3. Très intéressant comme article.
    Je suis en pleine période de désencombrement donc vos propos me donnent certaines pistes.
    Bonne journée,
    Gaëlle

Laisser un commentaire